Accueil

   Agenda Actualités

   Agenda A paraitre

   Echos de la Presse Echos de la Presse

   Interviews Interviews

   Les Editeurs Les Editeurs

   Agenda Nos archives

   Nos Dossiers Nos dossiers

   Médiathèque Médiathèque

   Photothèque Photothèque

   Portraits d'Auteurs Portraits d'Auteurs

   Publications Publications

   Sites Syndiqués Sites Syndiqués

Actualités, agenda

Rudyard Kiping l’éclaireur.

Pour Rudyard Kipling le lundi 5 avril 1886 est un jour mémorable : il est initié dans la loge Hope & Perseverance (Espérance et Persévérance) n° 782 à l’Orient de Lahore dont le V.M. est le colonel G.B. Wolseley. Il ne semble pas que son père l’ait été avant lui mais il est probable qu’il a rencontré des Maçons parmi ses relations, notamment des officiers de « l’Armée des Indes », car les loges militaires sont nombreuses. Comme il est encore mineur (il n’a que 20 ans et 3 mois alors que la majorité est à 21), il lui faut une dispense du Grand Maître du District du Penjab.

Progression fulgurante : un mois après, le 3 mai, il passe compagnon et le 6 décembre de la même année (après les fortes chaleurs), il est élevé à la maîtrise. Dès le mois de janvier de l’année suivante, on lui confie le plateau de secrétaire de la loge. Le 14 avril 1887, il est « avancé » au side degree de Maçon de marque à la loge Fidelity n° 98 (sa marque est une équerre accolée dans son angle droit au milieu d’une perpendiculaire, ce qui forme un K), et le même jour, il est exalté Nautonier de l’Arche Royale à la Mt. Ararat, Ark Mariners’ lodge n° 98.

La suite ici


Le monastère de Cimiez : Symbolisme et Tradition

Mots-clés (tous les mots-clés)

Le Monastère de Cimiez
Symbolisme et Tradition
de Bernard Chauvière, avec une préface de Roland Marghieri Conservateur honoraire du Monastère et du Musée franciscain.
« En rencontrant le monothéisme, entre sagesse, intelligence et ésotérisme, la philosophie hermétique a prit la forme que nous lui connaissons encore aujourd’hui. Or, l’initiation, l’expérimentation, l’accomplissement durement atteint du travail hermétique, avaient besoin de signes et d’un vocabulaire sensible et concordant. Le mythe païen (...)

Posté le 19 mai 2009
Lire cet article